paroles simhananda poorna-jnana yoga

Lorsque j’étais à Tucson, il y a quelques années, j’avais décidé de m’accorder une journée de repos pour simplement lire et méditer. Mais l’Esprit voyait cela d’un autre œil : Il ne me laissait aucun moment de répit ! Sans cesse une phrase me revenait en tête : Let no manLet no manLet no man…[1]. J’ai essayé de la repousser… sans grand résultat. Je me suis donc mis à la tâche et j’ai commencé à écrire. La première idée m’est venue en un rien de temps : Let no man whose heart beats only for one humanity[2], mais il n’en fut pas de même pour la suite qui s’est avérée plutôt laborieuse. Trois heures de travail furent nécessaires pour que l’Invocation ci-dessous soit terminée. Le son, plus prosaïque que poétique, nécessitait une approche différente.

La traduction de cette Invocation fut aussi difficile. Par contre, un tel degré de complexité renforce la qualité vibratoire de la traduction qui, habituellement, ne reflète pas énergétiquement l’écrit original. Sans la traduction de cette Invocation, nous aurions touché beaucoup moins de gens, ici, au Québec, ce qui aurait été dommage, car elle gagne à être lue.

 

Ne Laissons Nul Homme

Ne laissons nul homme au cœur battant pour Un Monde et Une Humanité
Entretenir des attitudes séparatrices de divergences, de différences, de désharmonie, ou de désunion.

Ne laissons nul homme à la conscience résonnante de bienveillante compassion
Héberger des sentiments de haine, de colère, d’envie, de jalousie, ou de rancœur.

Ne laissons nul homme de motivation à jamais inoffensive, intègre et douce,
Engendrer des pensées intentionnellement maléfiques, de revanche, de blessure,
de souffrance, ou causant le moindre mal.

Ne laissons nul homme d’esprit discipliné à jamais orienté vers la Bonne Volonté
et la pratique de la Volonté de Bien, et la promotion de la Science des Justes Relations humaines de par le monde, 

Émettre la moindre note dénigrante ou jeter un regard nuisiblement négatif, peu importe la race, couleur de peau, nationalité, profil sexuel (masculin ou féminin), orientation sexuelle, choix de religion, ou de sentier spirituel emprunté par l’un ou l’autre.

Ne laissons nul homme de Culture véritable, le rendant correctement Cultivé, aspirant (lui ou elle), envers une Démocratie Mondiale nouvelle, une Citoyenneté Mondiale créative, et une Fraternité Universelle largement répandue, et démontrant une reconnaissance occulte de la Sainte Hiérarchie,

Encourager, ne serait-ce que partiellement, toute politique partisane, idéalisme fanatique, ou idéologie faussement utopique,
Ni aucune organisation sectaire, ou organisme social d’orientation fondamentalement séparatiste.

Ne laissons nul homme soutenir tout établissement stimulant le gain économique égoïste, et les intérêts corporatifs superficiels.

Ne laissons nul homme servir l’incitation à un orgueil national, ou l’exhortation à un sens supérieur d’égotisme national, en stimulant des réalisations (toutes vaniteuses) d’état, de ville, ou de communauté.

Ne laissons nul homme éveiller, inciter, et approuver une atmosphère internationale délibérée carrément compétitive,
ou de concurrence conflictuelle à des fins matérielles, ou de désir de résultats (illusoires) purement physiques.

Laissons plutôt l’homme inspirer un sens intuitif de partage commun et
encourager puissamment les plans d’une coopération mondiale.

Ne laissons nul homme d’immense intérêt et passion pour l’Amour, la Vie et la Liberté et à la noble quête sincère envers le Bon, le Beau, et le Vrai,

Jamais plus, comme maintes fois par le passé, laisser planer une peur cloisonnante, initiatrice de conflits de toute sorte,

Qu’il soit national, racial, sexuel, politique, économique, environnemental, moral,
historique, éducationnel, spirituel, religieux, idéologique, étique, idéaliste,

Ou de toute droiture humaine négative qu’il puisse sembler servir, revendiquer,
solennellement affirmer, défendre, justifier, embellir, incarner, ou lucrativement manifester.

Laissons l’homme accomplir ce qui s’avère véritablement nécessaire aujourd’hui, et particulièrement demain,
soit l’édification élargie d’une responsabilité individuelle et de groupe au niveau de l’éducation, l’inculcation, et la culture d’un sens de Bonne Volonté coopérative, d’Attention compatissante et de Compréhension aimante en chaque mère, père et enfant, ainsi qu’en la communauté sociale.

Et que s’établisse à l’échelle mondiale un partage des ressources, des services et d’abondance ― internationalement présents ―, dans une Démocratie mondiale libre sous l’inclusive, intégrale et dynamique Bannière de Paix, harmonieusement et  véritablement vécue en chaque hameau, quartier, communauté, village, ville, état et nation sur la surface de notre planète Terre.

Laissons l’homme se tenir telle Une Humanité au sein d’Une Divinité, et qu’il laisse son Humanité Une démontrer et  déployer un Leadership mondial patient, visionnaire et empathique, et une Civilisation sensible,

Au long de son lent périple évolutionniste vers le devenir d’une Planète solaire sacrée, en tant que membre actif œuvrant pour le plus Grand Plan et Dessein universel cosmique

De cette Auguste Entité Hiérarchique nommée la « Grande Fraternité Blanche »,
enfouie arcanement au sein de l’Occulte Cœur de cet Être Divin Dont Rien Ne Peut Être Dit.

Simhananda
10 février 2013

 

 

[1] Ne laissons nul homme, Ne laissons nul homme, Ne laissons nul homme…

[2] Ne laissons nul homme au cœur battant pour Un Monde et Une Humanité…