paroles simhananda poorna-jnana yoga

Un petit conseil : il ne faut pas essayer de méditer en écoutant de la musique de Noël, car cette musique sert à générer un état contemplatif et non méditatif. La contemplation ne génère aucune action. Or, à Noël, la naissance symbolique du Christ représente le mouvement de l’Esprit dans la matière, ce qui engage inévitablement une action. En ce qui nous concerne, cela suppose l’action de devenir solidement ancrés dans notre être afin de dévoiler et de manifester ce que nous sommes véritablement.C’est vraiment dans l’action « d’être » que se révèle, en nous, cette essence bien particulière de Noël. C’est ce que nous sommes. C’est ce que nous serons, un jour, entièrement et pour toujours. Et il faut commencer maintenant.

Le Père Noël, la Nativité, l’Immaculée Conception et les autres thèmes entourant la chrétienté sont tous des mythes de l’histoire. Les mythes existent pour toucher et faire étinceler le corps émotif, pour favoriser une ouverture intérieure qui éveille en nous ce désir d’amour envers soi et envers autrui, générant ainsi un esprit de partage et d’amitié avec l’humanité entière. Dans ce sens, la musique de Noël est d’une grande aide. Si nous l’écoutons, sans jugement, elle nous aide à ouvrir notre cœur, à libérer et à faire circuler cette énergie d’amour envers tout un chacun.

Le jour de Noël, à l’égal des festivités du jour de l’An, devrait se présenter comme une des plus grandes fêtes d’unification mondiale. Malheureusement, l’infiltration du matérialisme génère énormément de souffrance due à l’influence des émotions négatives que celui-ci suscite, tels la jalousie, l’envie, le ressentiment, l’avarice et autres. Les forces involutives utilisent ces périodes festives pour créer sur la planète entière énormément de déséquilibre et de sentiment de séparation, annihilant presque totalement la joie et l’harmonie qui devraient y régner.

La seule façon de combattre et de neutraliser la source de cette dysharmonie et de ce chaos est, selon les termes du Maître Djwhal Khul, l’utilisation de la magie blanche. La musique de Noël fait partie de cette magie blanche puisque son rôle premier est de favoriser l’harmonisation de l’être. Grâce à cette harmonisation, il nous est possible d’utiliser notre esprit créateur pour nous ancrer dans la Lumière de notre être, malgré le matérialisme qui nous entoure.

Dans cette Lumière, rien ni personne n’est exclu : l’homme est UN, et son frère ainsi que les diverses religions composent l’entièreté de ce qu’il est. Nous faisons tous partie de la famille humaine et nous pouvons propager cette Lumière, avec amour, à l’humanité entière. Ainsi, nous permettons à l’Esprit créateur de cette festive saison de générer à travers nous paix et harmonie envers tous.

En cette festive saison

Que la Pure Tête

en tout Temps

arbore un cœur

d’entraide attentionnée.

Que le Tendre Cœur

régisse une tête

humainement prévenante.

Que la Compatissante Âme

transpire un esprit

de bonne volonté.

Que l’Éblouissant Esprit

enflamme la chandelle

d’un service altruiste envers tous.

Qu’il en soit ainsi, à chaque instant,

spécialement en ces Temps présents,

sous la Radiance glorifiée

de la Pleine Lune de Noël.