DK poorna-jnana yoga

L’année 2019 sera une année surprenante à plusieurs points de vue, surtout au point de vue mondial. Il y aura des changements de présidences dans divers pays, ce qui allégera le fardeau planétaire qui commence à être très lourd. L’inconscience au sein de la communauté humaine doit changer et effectuer une avancée spectaculaire afin d’éviter le pire. La note parfaite octroyant un début de résonance d’harmonie au sein de la planète devrait sonner vers la fin janvier si tout est bien orchestré; sinon, un second essai aura lieu à la mi-avril. Il y aura des surprises réjouissantes pour certains et catastrophiques pour d’autres. Une chose est certaine : la planète ne s’en portera que mieux.

Des dictateurs tomberont, tandis que d’autres, ayant une direction plus respectueuse envers les droits de la personne, feront surface. Même en Chine, le vent du changement soufflera, doucement mais sûrement. La Chine qui tente d’envahir le monde par l’économie sera de plus en plus influencée par l’Occident, ce qui entraînera un roulement à l’intérieur de ce pays et apportera une vision nouvelle, discrète, fragile, tout en étant bien en place. Bien sûr, nous ne verrons pas de changements tangibles avant plusieurs années; toutefois, il est certain que des changements auront lieu pour le bien de tous.

Il y a trop de « murs » qui séparent les peuples et les pays. L’humanité n’est pas encore prête à vivre une homogénéité au sein de ses races, mais cela viendra avec l’avènement de la 5race qui est déjà bien en place en notre monde. Avec sa venue, viennent aussi des bouleversements mondiaux, car les idéologies de la 4race, axées davantage sur l’énergie provenant du plexus solaire, seront confrontées à celle de la 5race en progression, qui apportera une énergie davantage promue par le chakra du cœur. La race aryenne n’est pas parfaite, loin de là. Néanmoins, elle représente une étape cruciale qui fera osciller, une fois pour toutes, l’énergie planétaire vers le « bien pour tous ». Elle permettra de mettre les assises pour la venue de la 6e race dans plusieurs millénaires qui apportera de nouvelles formes de communication plus justes, plus authentiques, car le système de la pensée sera plus développé, favorisant de plus en plus le mode télépathique, dévoilant ainsi les intérêts profonds en chaque être.

Voiler ses pensées deviendra un acte de volonté à développer pour se protéger contre des prédateurs venus d’autres systèmes, attirés par la lumière qui se dégagera de plus en plus de notre planète. Une planète sacrée devient un trésor qu’il faut garder et protéger afin de favoriser la croissance d’âmes ayant choisi d’y vivre et d’y croître. Il y aura moins d’âmes, mais davantage d’âmes plus évoluées, dont les défis seront d’un ordre plus élevé, plus difficile à comprendre pour ceux qui n’auront pas réussi à gravir certains échelons supérieurs de conscience.

La population mondiale diminuera à la suite de certaines catastrophes naturelles. Les âmes qui resteront devront affronter un monde nouveau, moins dense, moins beau sur le plan physique, mais plus riche sur celui de l’éther de la planète et du système lié à la pensée. La création de la matière éthérique, favorisant parfois la création plus dense sur le plan physique, deviendra facile et commune. L’homme peuplera son univers à l’image de pouvoirs créatifs plus évolués. Il sera davantage conscient de l’unité planétaire, car tout pourra être compris et dirigé selon les leçons qu’il devra ou souhaitera apprendre. L’homme demeurera complexe dans son apprentissage, mais les conflits possibles, en lui, viendront principalement de son désir d’aider une conscience humaine élargie que nous qualifierons de conscience cosmique. Cet énoncé prendra tout son sens quand le temps sera venu, mais d’ici là, mille embûches brouillant la vision de l’homme se placeront sur sa route afin de favoriser un approfondissement de sa connaissance des lois régissant son univers personnel. L’homme doit s’éveiller à sa nature divine et sachez que cela ne se fera pas sans heurts et sans larmes, car la souffrance demeure le meilleur moyen de faire progresser l’homme, puisqu’elle l’oblige à faire face à lui-même dans ce qu’il a de plus beau, mais aussi dans ce qu’il a de plus laid.

L’homme sera déchiré entre son désir de rester ici et celui de voyager ailleurs afin d’explorer et d’élargir ses horizons intérieurs. Il développera la capacité d’écoute des autres sphères, tant du point de vue de leur souffrance que de leur apprentissage. Il deviendra un être de plus en plus « cosmique », et non plus simplement « planétaire », c’est-à-dire lié principalement à la planète Terre. Les voyages intergalactiques deviendront courants, et des rencontres de toutes natures enrichiront son apprentissage, parfois à ses risques, mais souvent pour son bien.

Nous ne sommes pas des êtres limités et nous en deviendrons de plus en plus conscients. Les défis grandiront aussi et seront inévitablement conçus en partie par notre Monade afin que nous appliquions de nouvelles lois qui seront régies au-delà de sa forme, de son existence même. Le rapprochement envers la nature du Divin sera plus intense, mais aussi plus subtil, puisque les lois régissant les expressions du Divin sembleront souvent imparfaites, incomprises, car ces lois oscillent constamment dans la pensée de Dieu qui s’exprime avec toutes les probabilités des diverses existences qui le manifestent et à travers lesquelles il tente de se projeter.

Le regard de Dieu deviendra plus puissant en nous, plus intense et présent, du fait qu’Il expérimentera de façon plus directe, se permettant de joindre son regard aux nôtres, expérimentant ainsi sa nature divine via notre expérience humaine élargie. Il fait déjà ce genre d’expériences avec des êtres plus évolués que nous. L’expérience terrestre, pour Lui, reste à découvrir, et nous ne Lui permettrons de vraiment l’expérimenter que lorsque notre planète sera devenue sacrée et qu’elle portera une humanité plus évoluée. Afin que la planète devienne sacrée, la population doit avoir atteint un niveau supérieur à la 3initiation. Les âmes qui n’auront pas atteint ce niveau devront choisir de s’incarner ailleurs, sur une planète qui leur permettra de réaliser leur propre évolution, car cela ne sera plus possible ici.

Quel lien existe-t-il entre ces révélations et l’année 2019 ? Aucun, mais il est sage d’injecter dans votre conscience une parcelle de ce que l’avenir réserve à l’ensemble de l’humanité. Nous ne devons pas nous décourager face à l’inconscience qui se déploie dans le peuple humain, dans des endroits « dits civilisés » qui en fait ne le sont pas profondément. L’inconscience est partout et revêt divers aspects qui ne servent qu’à aiguiser, affûter le lien qui doit se tisser avec nos aspects supérieurs. Nous ne pouvons devenir « conscients » tant que nous n’avons pas su reconnaître les divers aspects du jeu de « l’inconscience », dont se vêtent nos formes pensées trop influencées par nos chakras inférieurs. Dès maintenant, nous devons observer l’influence de ces formes pensées qui nous acheminent vers les aspects plus « animal », moins évolués de notre nature, sans cependant les renier. Un juste équilibre s’impose afin de permettre à la noblesse de l’âme de s’épanouir et de faire un apprentissage qui favorisera sa croissance.

Notre regard doit se tourner vers notre nature divine qui est moins égoïste et plus encline à aimer authentiquement les divers règnes qui évoluent sur cette planète. Devenons aussi plus conscients des différentes sphères et des plans qui nous entourent. L’évolution est lente, car elle chevauche plusieurs plans simultanément, incluant le plan de l’âme qui n’est qu’un pas de plus vers notre vraie nature dont notre expression actuelle n’est qu’un pâle reflet. Persévérez et ne relâchez pas votre travail intérieur de purification, car même si la route est longue et ardue, elle n’en demeure pas moins essentielle. Sachez que vous arpentez le chemin avec d’autres âmes qui vous soutiennent et vous comprennent, puisque chacune doit fouler un sentier similaire au vôtre. La souffrance partagée et comprise est d’un grand secours pour celui ou celle qui sait l’admettre et s’en servir. Courage mes amis, car le voyage humain en vaut la peine.

 

Votre serviteur D.K.