paroles simhananda poorna-jnana yoga

Il est bien connu que le moment le plus important est celui que nous vivons dans l’instant présent. Notre maturité s’évalue fréquemment à l’attention que nous portons à chaque détail de notre vie, sans nous plaindre ou nous lamenter à propos des difficultés rencontrées. C’est d’ailleurs par l’attitude que nous adoptons lorsque nous rencontrons des difficultés que nous pouvons faire la différence entre le bonheur, la joie et l’extase.
La plupart de nos actions visent l’atteinte d’un contentement physique et émotif lié à notre nature inférieure. Le bonheur se définit par tout ce qui apporte un plaisir temporaire à l’ego, grâce à la satisfaction d’un de ses nombreux désirs. Les événements qui ne se prêtent pas facilement à cet exaucement sont considérés comme insatisfaisants ou malheureux. La recherche constante du bonheur est conditionnée par notre milieu social et notre éducation. Elle nous emprisonne quotidiennement dans de multiples attachements.

La joie fait appel à l’âme et ne dépend d’aucun événement extérieur. Elle est l’expression de cette certitude que tout est à sa place, comme il se doit, et elle provient de l’indestructibilité, de l’immortalité de l’âme. La joie peut se ressentir même lorsque nous vivons de grandes détresses. Si la joie devient notre objectif, nous pouvons générer suffisamment d’énergie et de positivité pour maintenir le cap malgré les difficultés rencontrées.

Lorsque nous cultivons la joie dans notre cœur nos yeux sont grand ouverts; nous ne nous cachons plus derrière le faux mur du bonheur; nous savons faire face à la vérité et, surtout, nous n’érigeons aucun obstacle entre nous et les autres. Nous vivons l’unité essentielle entre tous les êtres. Notre présence allège la souffrance des gens que nous côtoyions en suscitant un apaisement émotif, une vision mentale plus claire et une légèreté d’être.

L’extase est la nature même de l’Esprit Saint et émane de la monade. Elle se vit lorsque le contact avec l’âme est établi et que l’énergie monadique génère la possibilité de vivre l’unité vibratoire avec Le Père et, par le fait même, avec toute chose. Pour connaître cette extase, la fusion de la personnalité avec l’âme doit avoir pris place.

Ayez entièrement confiance en votre âme. Soyez assurés qu’elle vous guidera et qu’elle fera tout en son pouvoir pour vous aider à réaliser « la vérité » de ce que vous êtes réellement. Lorsque vous traversez certaines difficultés, aussi pénibles et souffrantes soient-elles, ne désespérez pas. Soyez confiants, car l’âme voit beaucoup plus clairement que vous à travers la confusion de votre personnalité. Chaque jour, pratiquez et invoquez le lien qui vous unit à elle. C’est votre partie la plus intime et la plus grande, mais vous devez faire un effort conscient pour vous y relier.

N’oubliez jamais Dieu, ni votre maître intérieur, ni la conscience de groupe qui relie votre âme à une multitude d’autres âmes, votre famille spirituelle. Rappelez-vous que l’âme n’est en aucun temps séparatiste, seul le petit soi l’est.

Lorsque nous établissons un rapport Parfait avec Dieu,
toutes les relations, bonnes ou mauvaises, n’en sont que le miroir Parfait.