paroles simhananda poorna-jnana yoga

Un jour, tout ce qui est colère, calamité ou karma rencontrera
le mur de Lumière que nous sommes devenus.

La joie doit devenir une habitude, doit être cultivée ardemment et consciemment. Bien qu’elle existe dans l’infinité de l’espace, la joie ne s’exprime pas naturellement en l’homme. Pourquoi ? Simplement parce qu’il est prisonnier de la gravité de ses pensées, de l’instabilité de ses émotions et polarisé, la majorité du temps, sur le négatif. Pour que la joie devienne une habitude, elle doit être recherchée et mise en pratique quotidiennement, ce qui aura pour effet d’alléger la conscience et de suffisamment s’élever pour spiritualiser les différents plans de l’existence.

La conscience spirituelle se porte garante de l’évolution. Le rôle des Maîtres et de tous les êtres éveillés est de maintenir l’aura de la planète et d’y injecter divers éléments qui élèvent et poussent la conscience à évoluer.

La pensée négative, qu’elle soit constituée de colère, de découragement, de désespoir, de basse estime de soi, de jalousie ou autre, alourdit la conscience à un niveau beaucoup plus important, difficilement concevable. Elle infecte et emprisonne votre environnement immédiat et crée un lourd fardeau pour les gens qui vous entoure. Que vous exprimiez ou reteniez cette énergie négative qui vous habite n’altère en rien son influence qui, comme un virus, travaille dans l’invisible, désorganisant l’atmosphère et l’écosystème planétaire.

À défaut de vous prendre en main et d’œuvrer au meilleur de vos capacités pour dissiper vos pensées négatives, vous les imposez à autrui, perpétuant ainsi une attitude défaitiste face à la vie. Vous créez, par le fait même, un état de stagnation qui va à l’encontre de l’évolution tout en contribuant à encourager l’énergie matérialiste. Ces pensées sont responsables des eaux stagnantes des marais, reflets des eaux stagnantes astrales, sources de vos « moustiques » et de vos « mouches ».

Un entraînement spirituel sérieux cherche à vous alléger, à vous inciter à devenir plus sensibles à la Lumière de votre Âme et non à votre égoïsme. Pour ce faire, il exige que vous deveniez conscients de votre façon de penser et appreniez à vous protéger contre les bombardements constants de négativité. Un entraînement spirituel sérieux vous enseigne aussi comment fabriquer un grand bouclier de protection, un mur de Lumière qui se construit quotidiennement par votre intention dirigée et vos méditations. Rien ne peut être accompli si vous n’endossez pas l’entière responsabilité de pénétrer cet espace lumineux qui vous habite et qui vous guidera jusqu’à l’atteinte de votre infinité.

Tous, vous êtes infinis dans l’immensité de votre être. Il n’y a aucune limite à la conscience, aucune limite à la connaissance. Les Maîtres, ou Êtres réalisés, sont vos piliers de Lumière, vos Guides, vos Protecteurs qui sauvegardent la planète et l’infiltrent constamment de Lumière afin qu’elle ne s’écroule pas sous le poids de la conscience humaine engluée dans ses pensées et ses habitudes de frictions destructives. Mais alors, tout en sachant cela, comment assumer la responsabilité de vous sortir de ce marais gluant et gris, cet étang de pensées négatives, qui sabote votre entière existence ?

Les Maîtres sont présents non seulement pour aider la planète, mais aussi pour vous aider. En aucun temps, vous ne devez vous retirer de leur aura. Cherchez plutôt à vous rapprocher de plus en plus de leur champ magnétique afin qu’ils coopèrent sciemment avec vous. Lorsque vous cultiverez un puissant désir de les attirer, développerez l’habitude d’entretenir la joie et chercherez à servir autrui comme vous-mêmes, leurs regards se tourneront vers vous et vous engloberont de leur Lumière. Alors, plutôt que de céder aux pensées moroses, imbibez-vous quotidiennement de joie. Sans elle, vous pérégrinerez indéfiniment à la périphérie sans toucher à votre Soi réel composé de Lumière. Le discipulat est l’intégration d’une plus grande Lumière vous incitant à devenir simplement Lumière qui, à son tour, illuminera tout sur son passage… qui se révélera dès lors que Lumière !

Lorsque vous devenez un aimant suffisamment puissant pour attirer la Lumière de votre Maître ou d’une quelconque divinité que vous chérissez, cette Lumière vous allume à un point tel qu’elle comble votre existence, tout en éclairant un chemin qui vous conduit vers un service continuel. Notre rôle à tous est non seulement de servir, mais aussi de s’oublier dans le service.

Le travail est infini, et personne n’est au chômage tant dans l’infinité de l’espace que dans l’entièreté des dimensions. Grâce à leur joie intérieure, les Grands Êtres travaillent pour une cause supérieure, que cette cause soit nommée « Dieu » ou simplement « projet spécial ». À travers le service, l’être humain s’épanouit et développe un cœur aimant dont la capacité d’aimer sera sans fin.

Puisse la Lumière de votre Gourou
vous guider en la Souvenance sacrée du Soi,
et ceci pour la plus grande gloire de Dieu,
et l’ultime gain de ce but Évolutionniste
qui est l’Héritage divin de votre Âme.